SÉLÉNIUM ET L’IODE

Lorsque l’on parle d’une alimentation saine et équilibrée, nous nous attardons majoritairement sur nos besoins en macronutriments (glucides, lipides et protéines). Mais cela n’est pas suffisant !

L’organisme a aussi besoin d’une grande quantité de micronutriments qui, contrairement aux macronutriments, n’apportent aucune calorie à l’organisme, mais sont indispensables pour préserver son capital santé.

Parmi les plus connus des micronutriments, il y a le fer, le calcium, le sodium et le potassium. Mais dans cet article, nous allons nous intéresser plus particulièrement au sélénium et à l’iode, encore méconnus du grand nombre.

 

L’IODE ET LE SÉLÉNIUM, ESSENTIELS POUR LE MÉTABOLISME !

Des oligo-éléments aux propriétés antioxydantes mais pas seulement…

Ils sont indispensables :

  • au bon fonctionnement de la thyroïde (en assurant l’activation des hormones T3 et T4)
  • pour les défenses immunitaires et pour lutter contre la fatigue
  • pour réguler la température corporelle (thermogénèse)
  • pour le maintien de la santé des phanères (ongles et cheveux)

 

RECOMMANDATIONS JOURNALIÈRES

Pour fonctionner correctement, l’organisme d’un adulte en bonne santé a besoin de 150 microgrammes d’iode et 70 microgrammes de sélénium pour un homme et 60 microgrammes pour une femme.

Or ces dernières années, professionnels de la santé et scientifiques, ont fait le constat que 2 à 3 personnes sur 10 admises à l’hôpital souffraient de carences alimentaires.

Une étude, menée au CHUV en 2014, a montré que 2% des hommes et 14% des femmes étaient carencés en iode.

 

QUELS SERAIENT LES CONSÉQUENCES D’UNE CARENCE EN SÉLÉNIUM ET IODE ?

Ces carences prolongées peuvent accroitre le risque de développer certains cancers, des maladies cardiovasculaires et des problèmes de thyroïde (hypothyroïdie qui peut notamment provoquer une prise de poids).

Une carence en iode chez les femmes enceintes entraine des conséquences sur le développement du cerveau fœtal.

 

ALIMENTS SOURCES DE CES OLIGO-ÉLÉMENTS

Les aliments qui sont riches en iode proviennent essentiellement de la mer : crustacés, poissons de mer et algues.

Les aliments qui sont riches en sélénium proviennent souvent de la mer, la viande et les abats. Les lentilles et asperges en contiennent aussi en doses importantes.

POURQUOI SE SUPPLÉMENTER ?

Malheureusement, les sols de nos régions alpines sont particulièrement pauvres en micronutriments, ce qui rend les végétaux s’y développant tout aussi pauvres.

Selon un article publié en 2017 sur le site de la Confédération, les changements climatiques et les fortes précipitations délavent les sols qui s’appauvrissent davantage de ces oligo-éléments.

 

CHEZ LEVDIET VOTRE SANTÉ EST NOTRE PRIORITÉ

Nos diététiciens diplômés seront à même de vous conseiller sur notre gamme de compléments alimentaires allant du complexe vitaminique aux acides gras essentiels (oméga-3 et oméga-6) en passant par l’hypertonique (Quinton marin), un concentré de sels minéraux et oligo-éléments tels que le sélénium, l’iode et bien d’autres.

Faites votre demande de consultation gratuite et bénéficiez de l’expertise de nos diététiciens diplômés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.